Féminisme et Orientation sexuelle. Point final.

 

pexels-photo-132464.jpeg∴ Le féminisme ne dérange pas que les hommes !

En partageant ce projet j’ai eu même des réflexions d’autres mamans qui pensent que parler d’égalité entre les sexes à des jeunes enfants peut perturber l’enfant dans son processus de définition d’identité et ainsi perturber la définition de sa sexualité et orientation sexuelle !

Orientation sexuelle???? Sexualité ???? Attends, je ne parle pas de sexualité ici !!!!

Bon finalement il faut qu’on soit clair ! Très clair afin d’éviter tout mal entendu !

La fameuse phrase de Simone de Beauvoir «on ne naît pas femme, on le devient» nous aide a clarifier que le genre est le fruit d’une construction sociale qui met en évidence les rapports entre hommes et femmes.

Selon la  théorie cognitive élaborée en 1966 par Lawrence Kohlberg, psychologue, l’identité chez l’enfant se passe selon les phases suivante :

  • Entre 2 et 3 ans, l’enfant sait qu’il est garçon ou fille et peut le généraliser en classifiant les adultes dans ces deux catégories en fonction de caractéristiques physiques. C’est la phase de l’identité du genre.
  • Entre 3 et 5 ans, l’enfant sait que le fait d’être garçon ou fille restera stable dans le temps. C’est la phase de stabilisation du genre.
  • A partir de 5 ans, l’enfant fait le lien entre le biologique et l’identité de genre. C’est à cet âge que l’enfant veut se conformer aux stéréotypes de genre (choix des vêtements, des jeux..), afin de renforcer son appartenance au groupe de pairs.

La théorie de Kohlberg postule que lorsque l’enfant apprend qu’il est un garçon ou une fille, il cherche des informations en accord avec son sexe et agit en fonction de ces données. Les enfants vont donc construire leur identité de genre à partir de ce qu’ils voient autour d’eux, de leur environnement, en intégrant très rapidement les stéréotypes de notre société. Les stéréotypes peuvent évoluer avec le temps et d’un pays à l’autre, ce n’est pas quelque chose de figé et pour cela il faut alors qu’on travaille de façon à que l’enfant lorsqu’il s’identifiera à un groupe il acquiert les bonnes choses de ce groupe.

En travaillant sur l’égalité entre les filles et les garçons on ne cherche pas à influencer son identité de genre, son choix sexuel ou son appartenance ou pas à un groupe spécifique, mais on cherche à faire en sorte que le groupe choisi soit plus égalitaire et respectueux des différences, et que les filles et les garçons soient libres de développer leurs aptitudes personnelles et de faire leurs propres choix sans qu’ils ne soient bridés par les stéréotypes, la division rigide des rôles et les préjugés. En créant ainsi une nouvelle base pour les générations à venir !

Rappelez vous qu’il y quelques années les femmes ne pouvaient pas porter de pantalon, aujourd’hui porter un pantalon n’est plus signe de masculinité dans notre société. Ainsi que si un garçon porte du rose cela ne fera pas de lui un homosexuel demain. Si on travaille sur le changement des stéréotypes inculqués depuis toujours, qui agissent sur nous et déterminent nos attentes, nos jugements et nos conduites, cela ne va absolument pas influencer l’orientation sexuelle de l’enfant mais va surement faire de lui une meilleur personne, respectueuse des autres peu importe leur sexe.

Si l’enfant grandit dans un environnement où maman fait le ménage et papa travaille et que le ménage fait par maman n’est pas valorisé et mis en avant pour le bien-être de la famille, l’enfant va stéréotyper le ménage en tant que fonction mineure et dégradante, et donc associer le travail de maman comme pas important. Alors que nous savons tous que la propreté de la maison et de son environnement est essentielle à notre santé et bien-être à tous, hommes et femmes! La division des rôles sociaux actuelle et historique qui a hiérarchisé le masculin et le féminin ne convient plus à notre monde.

Casser les stéréotypes de genre à cet âge c’est lui dire que le rose peut aussi être utilisé par les garçons, que les filles aussi peuvent jouer au foot. Lui montrer que les garçons peuvent aussi devenir danseurs à l’opéra et que les filles peuvent aussi être menuiser ou pompier! Mais c’est aussi lui montrer que les tâches que font papa et maman sont toute les deux essentielles à son éducation et bien être! C’est lui donner l’exemple.

Qu’en dites vous ?

Pour aller plus loin: https://www.youtube.com/watch?v=xtbDynD7DE8#action=share

2 commentaires sur “Féminisme et Orientation sexuelle. Point final.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s