☆ Non, c’est non!

Comme d’habitude tous les jours quand nous arrivons à la maison vers 18h, je demande aux enfants d’aller directement prendre leur bain, afin qu’entre temps je préparer à manger et après il faut encore faire les devoirs de la grande !

Tous les jours c’est galère! Ils rouspètent, commencent à jouer et ne veulent pas. Quand finalement tous les deux sont dans le bain, je commence donc à faire à manger avec une oreille attentive pour voir si tout va bien et qu’ils ne sont pas en train de se tuer !

Ce jour là, tout allait bien car pour une fois ils ne se chamaillait pas mais se faisait des câlins et bisous tout en jouant. Mais tout d’un coup j’entends ma fille qui commence à s’énerver contre son frère et j’écoute de loin elle qui cri qu’ on fait bisous seulement quand l’autre veut, mais visiblement lui, il est décidé à lui faire un bisous alors qu’elle ne veut pas et malgré être son cadet, essaye de lui forcer un peu. Cela m’a rendu DINGUE !

Je le force un peu le bras en le tirant vers moi, je me mets sur me genoux pour être à sa taille et le regarde bien dans les yeux tout en le serrant les bras: « Quand quelqu’un te dit NON, c’est NON. Elle ne veut pas de ton bisous et il ne faut pas forcer. Un bisous se fait quand tout les deux en ont envie » Je pense que cela l’a percuté car je l’ai tout de même forcé un peu le bras. Conclusion : deux secondes après ils jouaient à nouveau et on n’en a plus parlé du bisous forcé, et on est passé à autre chose.

Moi j’ai mal dormi.

Le lendemain matin, je vois à l’école une situation tout autant percutante car, une des mamans avait visiblement le visage marqué par des coups récents du matin même.

Je me sens très mal.

Comment une relation supposé d’être constructive et affectueuse peut devenir une relation de force ? Pourquoi faut il avoir une relation de domination ?

Que faire pour que cela change?

5 commentaires sur “☆ Non, c’est non!

  1. Je pense que tu as bien fait pour ton fils. Même s’il faudra répéter et reexpliquer je crois qu’il est très important de commencer tout de suite à ce que ce soit le plus clair possible.
    Je dis également à mon fils que s’il ne veut pas faire de bisous il a le droit. La politesse, c’est dire bonjour, ce n’est pas faire des bisous.

    J'aime

  2. Pour le second sujet, je ne saurai mieux te conseiller que d’appeler le 3919, numéro d’écoute et d’information contre les violences faites aux femmes, aussi bien pour les femmes que pour les proches ou les témoins qui ne sauraient pas trop comment agir.
    Si cette femme est la maman d’un enfant qui fait des activités communes avec tes enfants, peut-être l’aborder via cela? Sinon tenter une approche mine de rien à la sortie de l’école?

    J'aime

    1. Merci pour tes infos! Je pense encore à un moyen de d’aborder sans qu’elle soit gênée. Mais j’avoue ne pas savoir comment faire. Je me sens impuissante. Et fâchée de ne pas agir! Et surtout de savoir que le problème est plus fréquent que je l’imagine!

      J'aime

      1. Je pense qu’il ne faut pas l’aborder frontalement mais essayer de créer un lien de confiance. Quand ça se voit, il faut imaginer ce qui ne se voit pas… L’isolement, la surveillance, le contrôle, l’infantilisation, l’humiliation, les insultes ?…

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s